Madagascar

2014
2juillet - 2septembre
Madagasicara 
Antsirabe 

 



1 // Préparation du départ
Mardi 24 juin.
C'est mon diplôme en main, que je peux maintenant préparer mes bagages.. C'est la fête !
Lundi 30 juin.
Dans les valises il y a maintenant beaucoup de petits vêtements, du matériel de cirque, des jeux, des chants, le poids a été rentabilisé au maximum !
J'ai hâte de saluer chacun en arrivant dans ce pays inconnu, et tellement hâte de partager des moments de vie tout simple comme marcher avec un enfant main dans la main..
C'est avec une fille habitant Paris que je prends l'avion ce mercredi à 23h, nous arriverons vendredi à midi à Antanarivo, à bientôt !


2 // Jet-news 

Dimanche 13juillet
Salama mes amis, voici des nouvelles depuis le pays ocre et rouge :)
Comment allez vous ? 
Ici la vie est différente, le rythme des journées suit celui du soleil (6h - 17h30) et c'est vraiment l'hiver. 
Il m'a fallut du temps pour réaliser que je me trouve à 10 000 km de ma vie habituelle, et je me rend compte aussi à quel point mes proches, mes amis, me sont cher :) Mon église me manque aussi !

Mon arrivée s'est bien passée, j'ai eut la chance de visiter St Denis à la Réunion lors de mon escale, en tant que touriste. J'ai eut mon second vol à quelques minutes près dues à un problème de noms entre mon ticket et mon passeport, un peu de tension qui m'a rappelé que Dieu tien les rennes avant toute chose. En arrivant je ne m'attendais pas à trouver une différence aussi flagrante avec la Réunion, et j'ai eut la chance de voyager 3 jours en vadrouille à Madagascar avec d'autres volontaires avant de bien m'installer à Antsirabe. Ce petit périple m'a permis d'avoir un aperçu de la vie dans différents villages, j'ai vu différentes pauvretés et j'ai du me positionner comme blanche, comprendre comment gérer cette place d'étranger fortuné que l'on peut avoir.
Ici il faut aussi apprendre a avoir un certain lâché prise, pas la peine de tout vouloir organiser et contrôler à l'avance, ça ne marche pas comme ça ! 
Je me souviendrai toujours de notre départ en taxi-brousse improvisé, sans savoir quand ni où nous logerions précisément. J'apprends de plus en plus à apprécier le quotidien, à me laisser vivre tout simplement. Les personnes sont très simples et accueillantes, l’atmosphère dans les rues est remplie de vie, la musique est très présente, tout est moins standardisé et les gens vivent vraiment avec peu de moyens. La nourriture est extra-bonne, j'apprends à cuisiner de nouvelles choses (j'ai même évidé des poissons baaaaah !)

Aujourd'hui est le lancement de la colo pour les enfants, ma mission commence donc maintenant, les prochaines nouvelles seront sans doutes bien différentes ! 
J'ai hâte de rencontrer les enfants de la colo, ici les jeunes ont plus d'innocence et de respect que dans nos pays, c'est très touchant :)

Première rencontre avec des enfants qui seront présents à la colo, quelle concentration lorsqu'il se font faire le portrait ! Beaucoup de rires également. Le plus petit rangeait mes affaires laissées par terre pour pas que je ne les perde, très touchant !

Visite d'un petit village très pauvre lors de notre vadrouille. Nous avons rencontré les habitants et le doyen du village, dans sa demeure il nous a donné la bénédiction de ses ancêtres avec le partage d'un Rhum local. Qu'est ce que c'était fort ! Pour le bénir à notre tour nous avons chanté un chant, les enfants l'ayant entendu ne voulaient plus s'arrêter, même lors de notre départ ils nous suivaient en chantant !

Dans cette première partie de vie à Madagascar, ce sont différentes rencontres qui m'ont le plus marqué.
Notamment celle d'un guide lors d'une randonnée. Il nous racontait toutes ses coutumes ancestrales (sacrifices et rituels difficiles) et l'importance de l'âme (Dieu), une église catholique est présente dans son village je lui demande alors si il a accès à la bible dans sa langue. Notre ami me répond qu'une seule bible est disponible, et qu'il est difficile d'en trouver et que les habitants ne savent pas tous lire. Je lui demande alors si il connait l'histoire de Jésus, et à mon grand étonnement je lui ai fait découvrir sa vie, son sacrifice qui nous donne la vie éternelle.. Je lui ai dit qu'il pouvait prier Jésus aussi, il m'a répondu qu'il raconterait tout cela à sa femme et ses enfants et que c'était très important.
Prochain voyage, j'emmène avec moi des bibles dans la langue du pays !

Je découvre aussi ma cousine, qui est comme une petite étoile, vraiment elle est incroyable et elle m'impressionne !
Je vous dis à bientôt virtuellement, c'est très fort d'être sur cette terre rouge en se rappelant votre amitié et votre soutien qui m'ont amené jusque ici.

Louise.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------


La colonie de vacance des enfants du quartier
Coucou à tous, me voici pour vous raconter ma première mission !

Nous avons participé à une colonie de vacance organisée pour plus de 400 enfants, ayant lieu dans la communauté du Chemin Neuf, dans une école, dans la prison d'Antsirabe et dans un centre de redressement.
Des jeunes français de la région lyonnaise nous on rejoins pour organiser ces 2 semaines intenses, ainsi que des jeunes malgaches. Tous ont entre 15 et 18ans, et furent animateurs pour la première fois.

L'équipe a accueilli des enfants de tout âge, certains handicapés physiques et/ou mentals, tous ensemble !


La première semaine j'ai accompagné 2 jeunes pour animer un groupe d'environ 40 collégiens, la deuxième semaine j'ai animé avec 4 jeunes un groupe d'environ 30 petits (6-8ans). Chacun de ces jours m'a appris beaucoup, sur moi-même et sur les enfants. Je vais essayer de vous partager ces merveilleux moments :)


/ La liberté /
Au début de la colo Il m'a fallu apprendre un lâché prise vis à vis de l'organisation des animations. 
j'ai lâché des inquiétudes pour attraper l'essentiel. Quand il faut gérer des repas pour 350 enfants il vaut mieux être dans cet état d'esprit ! J'ai appris à donner plus de liberté aux enfants en ne voulant pas tout contrôler, j'ai alors découvert un nouvel espace pour jouer et devenir ami avec eux. Ils m'ont fait redécouvrir la spontanéité et la simplicité, l'innocence, l'humour, les câlins.. beaucoup de câlins !







/ Le contraste /
Les animateurs français ont amené avec eux un petit bout de France et ça a fait bizarre parfois. La mentalité ici est différente, ces différences entre animateurs étaient très riches et étonnantes.
Nous avons vu au combien les enfants ici n'ont pas les mêmes manières que ceux de chez nous également,
même les plus caïdes/tétus sont attachants et bons. Au moment d'une kermesse, c'était ceux-là qui venait me réclamer un petit lion comme maquillage, avant les plus petits. L'atelier maquillage a rassemblé tout les enfants, c'était incroyable ! Ici les enfants attendent que tous ait son assiette et chantent avant de manger, même s'il faut attendre 10minutes. Quand des enfants du quartier viennent jouer et qu'il y a des biscuits sur les tables, ils ne chipent pas ni même ne nous demandent, par respect alors qu'ils ne mangent pas à leur faim chez eux.




Nous avons pu rencontrer les familles de certains de nos enfants, visiter leur maison. Une famille ici vit sans maison isolée ni propre, avec 1 lit pour 5 à 7, quelques ingrédients pour manger.. voir un petit dessin de la colo illuminer la pièce de ses couleurs donne les larmes aux yeux !



La colo, a été aussi l'occasion de découvrir les talents des animateurs, et de mettre les miens au service :)
Chants, guitare, peinture, dessin, maquillage..
Les enfants m'ont appris à compter jusqu'à 100, à décrire les vêtements, le visage, les couleurs.. je pense qu'en si mettant à fond une langue peux s'apprendre très vite !
Aussi depuis la colo, presque toutes, nous voudrions être 24h24 avec des petits ou adopter une petite orpheline ou.. ahah, l'envie d'être maman ! 

Mon retour en France fut parfois difficile à imaginer, vivre ici est totalement imaginable ! Je ne me sens maintenant attaché qu'à ceux que j'aime. Plus de lieux plus de matériel, ce qui m'intéresse est de partager et de grandir encore avec mes amis et les enfants. Cette mission se poursuivra toute ma vie !



Ici, on apprends à vivre en se donnant au monde extérieur à fond,
on se lève le matin en désirant la journée, même quand on n'est pas au mieux.
Apprendre à aller de l'avant plutôt que de vivre les événements 1 par 1,
apprendre à vivre sans regarder uniquement à ce qui nous fait mal ou ce qui nous aide.

Vivre dans le monde de tout notre cœur et de toute notre volonté, c'est la clef pour y trouver sa place et réussir à apporter notre perle dans cette immensité :)






Infos complémentaires :
Articles concernants la préparation du voyage : *clic*
Site de l'organisme : *clic*

8 commentaires:

  1. Super !!! Dieu va te surprendre encore ..laisse -Le t'utiliser tout simplement...Sois bénie !!...:-)...Bis

    RépondreSupprimer
  2. Je suis impressionné par ta lucidité !!!!
    ¨PS : "eu" ça s'écrit "eu" et non "eut".

    Très grosse biz baveuses à toi...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton partage, tes mots choisis sont touchants, et j imagine que je suis encore bien loin du dépaysement et du gap culturel. Profitez en toutes les deux un maxxxxxiiiiiiimunnnnn, vous rayonnez bcq là bas, et jusqu ici. Tendres bisettes lilloises, emilie

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Lou,
    Je suis heureux d'avoir de tes nouvelles et de voir que ton voyage à Madagascar porte du fruit.!
    Ta famille, tes amis, ton église, peuvent être fiers de toi.

    Biz.!

    Ton ami Tivan

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Lou.! Je suis heureux d'avoir de tes nouvelles et de voir que ton voyage à Madagascar porte beaucoup de fruit.!
    Dieu, ta famille, tes amis, ton église peuvent être fiers de toi.

    Mes pensées t'accompagnent,

    Ton ami Tivan


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureux de savoir que tu t'éclates et bravo pour ton enthousiasme......merci de nous faire partager ton expérience.
      Etienne et Anne Marie

      Supprimer
  6. Super blog !! Merci pour les news :) j'ai pas eu le temps de suivre cette année mais je rattrape mon retard ! On le sent d'ici que tu t'y plais et c'est excellent :) bisous !
    Foucauld

    RépondreSupprimer
  7. L'une de tes photos où tu es assise en face de 5 enfants en train de faire un dessin dans ce qui semble être un coin de terrasse, illustre tout pout moi : le regard de ces 5 enfants est captivant et en dit long sur le respect, l'écoute, l'attention et même la fille un peu en retrait qui est surprise les yeux baissés a une attitude qui reflète tout à fait l'opposé de l'indifférence ! Sans nul doute, tu donnes, te donnes et reçois au centuple !
    Bisous Lou
    Firmin

    RépondreSupprimer